Hard Rock Heavy Rock Interviews

HELL OF A RIDE : L’interview de la bête

Alors que leur nouvel album BÊTE NOIRE est dans les bacs, Froggie’s Rock se devait d’aller taper la discute avec HELL OF A RIDE, véritable phénomène Rock n’Roll « made in France » qui grimpe, grimpe et … grimpe encore. Une entrevue sympa avec DJEJ et NORé. 

Froggie’s Rock : Hell’o les gars. Avant toute chose comment ca va ?

Noré : Nickel, toi-même tu sais, t’as vu tranquille (rires)

Djej : Plutôt pas mal en ce début d’année qui, je l’espère, sera pleine de surprises, de concerts et de rééditions de « Bête Noire » car nous en aurons vendus des millions !!!

Froggie’s : Rapidement pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, une présentation de HELL OF A RIDE ?

Noré : Alors nous avons Djej Au chant, Franck à la Basse, Thibs à la batterie, Low à la Gratte et moi-même à la guitare Lead. Après pour une brève présentation, le groupe est né fin 2009. Nous avons sorti notre premier EP « Fast as Lightning » en 2011, EP qui est ressorti par la suite remastérisé avec une version acoustique Live de nos titres. C’est à ce moment là que nous avons trouvé un label, Send the wood, qui nous a permis de diffuser cet EP sur les différentes plateformes en 2013. Pas mal de changements de line up ont eu lieu dans le groupe puisque nous avons changé de bassiste, et plusieurs fois de batteur pour accueillir Thibault l’année dernière. Entre temps nous avons enregistré l’album « Bête Noire » qui est sorti depuis le 26 octobre 2015.

Djej : Rien à ajouter, merci beaucoup, à bientôt et au revoir (rires)

Froggie’s : Je dois avouer avoir pris une bonne grosse claque avec votre dernier rejeton en date « BETE NOIRE ». Quelle est la genèse de cet album ?

Noré : Difficile à dire cela vient de nos tripes, de nos cœurs, c’est mignon comme réponse non? lol mais surtout on voulait donner une belle suite à notre EP « Fast as Lightning ». On a essayé de faire au mieux et tant mieux si cela te plaît. D’ailleurs on a de bons retours dessus donc c’est cool.

Djej : T’as pas eu trop mal j’espère quand même !! En tout cas, content qu’il te plaise ! Pour revenir à la genèse comme tu dis, ça n’a pas été de tout repos, il s’est passé pas mal de choses dans nos vies, pour certains d’entre nous, avant et pendant l’enregistrement qui ont fait que cet album a été, si je peux me permettre, un accouchement dans la douleur. En dehors du fait que nous avons travaillé 3 mois sur nos pré-prods, et que nous avons grandement écrémé avant d’envoyer tout ça à Kallaghan, l’album a été enregistré à la maison en 12 jours seulement, prises de batteries en studio pour le coup, incluses c’était intense lol !! Je pense sincèrement que notre « Bête Noire » n’aurait pas cette couleur si tout avait été pour le mieux à ce moment là.

 

Froggie’s : Pour ceux qui ont écouté FAST AS LIGHTNING les influences très Modern/Heavy Rock US étaient flagrantes mais sur BETE NOIRE on sent une vraie identité aussi bien dans l’approche, dans l’ambiance et les textes. En seulement 2 ans, la progression est assez dingue. Un secret ?

Noré : On a surtout changé notre méthode de travail car nous avions tiré une certaine expérience avec l’enregistrement de notre 1er EP. Sur « Fast as lightning » on a beaucoup bossé sur des idées de riffs de gratte pour les amener à maturation en répète ce qui a un peu bloqué Charles « Kallaghan » Massabo (notre producteur) lors de l’enregistrement à l ‘époque. Alors que pour ce nouvel album, on voulait recentrer un peu plus le style, avoir plus de cohérence… donc pour « Bête Noire », on a eu plein d’idées de riffs de grattes et même des lignes de chants sur lesquelles on est parti pour composer, mais on les a travaillées plus succinctement pour laisser place à un travail d’arrangement plus important avec Kallaghan.

Djej : Oui, on a un peu changé notre manière de travailler pour cet album et puis on a un peu mûri aussi (rires). Comme partir de lignes de chant que j’avais enregistrées sur lesquelles se sont basées les gratteux pour composer alors qu’avant, je partais toujours des riffs de guitare. Je pense que nous bosserons plus comme ça à l’avenir.

Froggie’s : Est-ce un compliment si je vous dis qu’en Blind Test il serait impossible à quelqu’un d’avisé de dire que BETE NOIRE est le rejeton d’un groupe Français ?

Noré : Merci beaucoup, c’est toujours délicat d’être Français et de chanter en Anglais sans que l’on ressente un accent, mais Djej s’en sort bien car il a vécu au States dans sa jeunesse.

Djej : Quoi ? J’ai été jeune un jour ? Ah oui, c’est vrai (rires). C’est un bon compliment même si on a quand même eu des chroniques ou les mecs disaient que j’avais un accent bien franchouillard !! Comme quoi… Mais je ferai mieux la prochaine fois.

Froggie’s : Une question me taraude, pourquoi avoir intitulé l’album BETE NOIRE alors que HELL OF A RIDE s’exprime dans un anglais absolu ?

Noré : On a essayé de trouver un terme qui collait à la fois à la musique du groupe, au concept de l’histoire que l’on a défini depuis le début. Comme Mad Dog et son combat personnel par exemple. On a pas trouvé de terme en Anglais qui correspondait à cela mais on à trouvé Bête Noire. Et on s’est rendu compte que cette expression est aussi utilisée en Anglais car il n’y a pas de traduction littérale possible, comme beaucoup d’autres « Déjà vu », « Voilà » par exemple, donc c’était parfait. Et en plus cela rajoute une petite touche Frenchie pour montrer que même si on fait du Rock inspiré par les américains ont ne renie pas nos origines. On a jamais pensé à une confusion et d’autres groupes français l’ont déjà fait comme Gojira avec l’enfant sauvage…

Djej : Pas grand chose à ajouter si ce n’est que ce titre est non seulement ce qui défini parfaitement le personnage de Mad Dog et ses déboires mais aussi, comme je l’ai dit précédemment, notre propre vécu durant la composition de l’album.

 

Photo par Ernest Oum

Froggie’s : Votre bio décrit ce type genre « tête brulée » qui carbure à l’adrénaline et à l’octane et qui pense surtout à appuyer sévère sur sa caisse en plein désert, très Tarantino dans l’âme. Est-ce que les titres de BETE NOIRE s’enchaînent entre eux genre concept album ?

Noré : Oui, c’est ce que l’on voulait. Dans l’EP on suivait l’épopée de Mad Dog poursuivant les Pussy Riders cherchant à récupérer sa bagnole volée. « Bête Noire » est la suite directe et nous développons l’histoire à travers les états d’âme de notre personnage. De la revanche à la nostalgie, chaque jour de Mad Dog est détaillé chronologiquement sous la forme d’un carnet de route, présent dans l’album. Les thèmes sont plus introspectifs et la fin de l’album reste ouverte de façon à préparer le terrain pour le prochain album.

Djej : Oui, à la base, l’EP commençait sur une intro vocale ou Mad Dog disait qu’il voulait faire sa dernière cascade et puis, et là c’est le drame, il se fait voler sa caisse préférée par des nanas. Puis, à la fin de l’EP, il en capture une et lui fait cracher le morceau d’une manière peu orthodoxe ce qui donnait un « cliffhanger » quand à la suite de ses aventures.

Froggie’s : La prod est terrible et le son détonnant. Pouvez-vous nous en dire plus sur l’enregistrement ?

Noré : On avait bien kiffé le travail de Charles « Kallaghan » Massabo sur notre EP. C’est donc avec plaisir qu’on a fait appel à lui pour l’album. On l’a fait venir en France car il bosse aux States maintenant. On a eu 12 jours pour enregistrer et arranger toutes nos idées. Kal à fait du tri parmi toutes nos idées et on a fait un énorme travail d’arrangement tous ensemble. Il sait vraiment ce qui est bon ou pas, il a de bonnes idées pour rendre un titre encore meilleur, il sait diriger un musicien pour avoir la meilleure prise car il est aussi chanteur, bassiste et joue de la gratte aussi. Bosser avec lui c’est que du bonheur.

Djej : Pour moi, c’est vraiment le producteur comme je l’entends. Ce n’est pas juste un mec qui va pousser 2/3 boutons. Il va vraiment s’impliquer de A à Z dans la compo, les arrangements, certains riffs et autre idées de chant et qui surtout, va nous pousser à donner le meilleur de nous même quitte à souffrir, et je sais de quoi je parle haha ! C’est très enrichissant de bosser avec lui car il sait exactement de quoi il parle et le fait de bosser aux USA lui donne encore plus de crédibilité car comme on dit : « C’est là-bas que ça se passe et c’est là-bas que ça le fait ! »

Froggie’s : Qui compose dans le groupe ?

Noré : Low ou moi amenons des idées de riffs de grattes ou une idée déjà un peu plus structurée et tout le monde bosse dessus. Ou alors Djej ramène une ligne de Chant et on compose la zic ensuite.

Froggie’s : Personnellement j’adore le titre AT THE DRIVE-IN. Un ou des titre(s) préféré(s) ?

Noré : Tous sauf « From Dusk till Dawn » (rires). Je l’aime bien mais moins que les autres car c’est un morceau plus ancien qu’on a voulu mettre aux goût du jour. C’est peut-être parce-qu’il est un peu « vieux » (rires).

Djej : Oui, on adore ce titre aussi lol. Car même si la base était bonne, Kallaghan l’a transcendé pendant l’enregistrement. D’ailleurs, Noré à réalisé une lyrics vidéo visible sur Youtube de ce morceau ! Concernant « From Dusk », oui, c’est le premier titre que nous avions composé et je trouvais dommage qu’il ne voit jamais le jour car il n’apparaissait pas sur l’EP. Au final, après l’enregistrement, nous avions 12 titres et un seul n’apparaît pas sur « Bête Noire » car nous trouvions qu’il n’était pas assez abouti par rapport aux autres et qu’il n’avait pas sa place dessus.

 

 Photo par Manu Dorlis

Froggie’s : Je fais partie de ceux qui aurait adoré un clip pour APHRODISIAC CADILLAC tant ce titre Rock sa maman. Un visuel dans le pipe ?

Noré : On a déjà sorti une lyrics vidéo qui se rapproche d’un clip. Au départ on voulait faire une lyrics et un clip plus tard mais on s’est dit qu’il y a d’autres chansons de l’album qui en mériteraient un. En tout cas d’autres vidéos sont à venir…

 Djej : Oui, c’est vrai, on aurait voulu faire un clip à 100000 Euros mais on avait pas gagné au Loto (rires). Plus sérieusement, je pense que nous avons trouvé le juste milieu avec notre lyrics vidéo améliorée. Que demander de plus qu’une jolie fille qui se déshabille dans une Cadillac avec les paroles de la chanson qui s’inscrivent sur sa peau comme des tatouages ?? Nous verrons par la suite pour d’autres clips et ce n’est que le début (rires) !

Froggie’s : Vous étiez au Divan Du Monde la veille des tragiques événements du Bataclan et à Paris en Novembre dernier. Comment un groupe de scène comme HELL OF A RIDE, qui plus est Parisien a vécu ces instants tragiques ?

Noré : On l’a mal vécu forcement d’autant plus que l’on à perdu des gens plus ou moins proches. On se dit qu’on aurait pu y être… mais bon on ne baisse pas les bras et cela donne encore plus la rage et l’envie de ne pas renoncer.

 Djej : Pour moi, il y aura un avant et un après 13 Novembre. Nous n’oublierons jamais !!! Et comme disait Noré, nous avons perdu 12 personnes plus ou moins proches là-bas, c’est beaucoup trop et Low, notre guitariste devait y être mais il a annulé car nous étions en concert la veille et que nous devions jouer le lendemain au Bus Palladium… Quelle lâcheté de tuer des innocents qui étaient juste la pour faire la fête et écouter du Rock, de la musique, tout simplement.

Froggie’s : Est-ce que cela a une incidence sur la promo de BETE NOIRE et vos dates de concert ?

Noré : Sur la promo pas trop mais sur les concerts oui car on a eu des dates d’annulées en fin d’année dernière. Toutefois, elles seront reportées cette année donc cela ne nous bloque pas tant que ça.

Djej : Les dates que nous avions après le 13 ont effectivement été annulées, c’est normal et nous comprenons. Mais nous allons revenir plus forts et faire plus de bruit !!!!!!

Froggie’s : Revenons sur un sujet un peu plus léger. Sur Froggie’s Rock on parle Modern Rock mais aussi Hard US / Glam / Sleaze … que ce soit ancien ou récent. Question piège, quels sont les groupes qui vous branchent dans ces styles-là ?

Noré : Alors la j’en ai pas mal en Modern rock comme Alter bridge, Shinedown, Papa Roach… Après, je suis pas trop Glam mais en plus ancien j’aime bien les Guns’n’Roses de la bonne époque, Motley Crue, Bon jovi… Pour les plus récents Steel Panther pour le coté fun et quelques autres … En fait j’aime le rock et metal en general, je pioche ce qui me plait dans chaque genre.

Djej : Pantera c’était Glam avant !! Plus sérieusement, un peu les mêmes que Noré pour ce qui du Modern Rock et j’aime bien certains groupes estampillés Djent comme Periphery, Circles, Textures, Animals as Leaders ou encore les Frenchies de Beyond the Dust, Kadinja ou encore Uneven Structure. Après, pour le délire, j’adore Steel Panther et j’ai eu une période Motley Crüe, Bon Jovi, White Snake et quelques autres.

Froggie’s : Et vous écoutez quoi en ce moment ?

Noré : Dans le style Modern Rock j’ai découvert un groupe qui s’appelle Spoken et leur dernier album « Breathe Again » est très bon ou alors en Métal plus Djent, l’album « Souvenirs » des Frenchies de Novelists.

Djej : L’album « Bête Noire » du groupe Hell Of a Ride, tu connais ? Lol J’avoue que je tourne un peu en boucle dernièrement et je reviens souvent à des fondamentaux car ça fait longtemps que je n’ai pas pris une claque. Si, le dernier The Arrs est vraiment bon et quand je ne sais pas quoi écouter, je me mets toujours le même album, « The Fragile » de Nine Inch Nails qui pour moi est un chef d’oeuvre absolu !! Sinon, j’écoute des classiques et des groupes qui n’ont rien à voir avec le Métal comme Franck Sinatra, James Brown, Miles Davis ou encore Dead Can Dance.

Froggie’s : Un message pour les lecteurs de Froggie’s Rock ?

Noré : Que la force du Rock soit avec vous (rires)
Djej : NEVER GIVE UP, NEVER SURRENDER !!!!;)

–> Article extrait de R.I.P Sleaze This City

Add Comment

Click here to post a comment

A Propos

Line Up : ♦ Vocals = Djej Rider. ♦ Lead Guitar = Noré the Lucky. ♦ Rythm Guitar = Lone Wolf Low. ♦ Bass = Franck “The Gent”. ♦ Drums = Thibs ♦


Bio Desc (facbook) : Hell Of a Ride c’est l’histoire d’une tête brulée, d’une vengeance abreuvée d’octane, d’une course poursuite avec la mort à travers la passion, la nostalgie, l’insouciance et le désir. C’est la bande son parfaite pour une vie sans limite de vitesse, entre le gros son du Rock US (Alter bridge/Papa Roach/Black Stone Cherry) et le Métal. Alors préparez-vous à vivre une virée en enfer avec Hell Of a Ride car une chose est sûre, ces cinq gars sont prêts à vous faire goûter l’asphalte !!!


Discographie : 


Web : ♦ Site Officiel  ♦  Facebook  ♦  Twitter  ♦